Description

 

Paysage exogène

 

La Nouvelle-Calédonie détient une des plus grandes réserves de nickel actuellement exploitables. Dans les montagnes de la Grande Terre, le maquis a laissé place en de nombreux endroits à une terre rouge grattée, et structurée en empilements de terrasses. Progressivement, l’activité minière introduit le paysage industriel sur l’archipel, menaçant la biodiversité locale et son incroyable taux d’endémisme.

Il n’y a pas de corps humains ou de scènes d’actions dans cette série. Ce qui c’est imposé à moi en parcourant l’île, ce sont les empreintes de l’activité minière. La civilisation occidentale a amené ses stigmates dans le paysage sauvage. J’ai collectionné les traces qui témoignent de l’existence d’un paysage importé, « exogène ».

 

Nouvelle-Calédonie, 2017-2018