Persona

2017

Persona : devant les masques

L’exposition Persona est l’aboutissement d’un projet imaginé pour le dispositif culture/justice, financé par l’État (Drac de Normandie et Disp de Rennes).

Le contenu de l’exposition a été produit pendant le mois de juillet 2017 à la maison d’arrêt de Caen. L’exposition est une coproduction entre la région Normandie et la bibliothèque Alexis de Tocqueville.

  Persona est une invitation à rencontrer un groupe de personnes détenues au travers d’une installation artistique. Alors que la loi oblige ces personnes à rester anonymes lors de cette présentation publique, le masque est moins un moyen de cacher les visages des prisonniers que la possibilité pour eux d’émettre un portrait vers le monde extérieur.

Absents de l’exposition, les détenus sont représentés par les personnages qu’ils ont sculptés de leurs mains : L’atelier « masque » a permis à 9 participants de construire les objets présentés dans l’exposition. La fabrication des masques a été suivie d’un temps de mise en scène dans un studio photo ainsi que d’un temps d’écriture.

Il en résulte un ensemble multimédia désormais mis en forme dans une exposition. Sculptures, textes, photographies, vidéos et bande sonore ont donc été utilisés pour proposer au public une expérience complexe de cette matière produite en prison. En visitant l’exposition et en se plaçant devant les masques, on est aussi amené à s’imaginer derrière.

 

 

Fix Margin 40px